ImmuLINK® v2.0

Sur un de nos derniers numéros, nous étions ravis d’annoncer le lancement d’ImmuLINK v2.0 ! Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ImmuLINK, il s’agit de la suite logicielle d’Immucor conçue spécifiquement pour améliorer l’efficacité des tests et la traçabilité dans la banque de sang.

Certaines des fonctionnalités de base d’ImmuLINK sont :

  • Gestion centralisée des données
  • Interface utilisateur unique pour tous les instruments Immucor
  • Gérez des tests complexes sur des sites à distance depuis n’importe quel endroit
  • Fournir un moyen plus simple de gérer les données de test de la banque de sang
  • Personnalisable pour s’adapter à votre flux de travail actuel ou souhaité

Nous avons amené ImmuLINK à un tout autre niveau avec le nouveau module Panel ID disponible dans la v2.0. Cette nouvelle fonctionnalité réduira le risque d’erreurs de transcription et augmentera la traçabilité de toutes les activités de détection/identification d’anticorps réalisées dans votre laboratoire. Les utilisateurs ont désormais la possibilité de vérifier les détails des résultats de test automatisés automatiquement renseignés dans la liste principale spécifique au lot au sein de l’interface utilisateur ImmuLINK. Un éventuel flux de travail sur l’identification positive pourrait alors ressembler à ceci :

Le résultat du panel est lié via ImmuLINK à l’antigramme associée, en fonction du numéro d’identification du lot de réactifs. Chaque nouveau antigramme Immucor sera automatiquement téléchargée par ImmuLINK à partir du Web et stockée dans la base de données locale ImmuLINK. En tant que tel, vous disposez désormais d’une vue unique qui inclut les résultats de l’instrument, les scores de réaction, les interprétations finales, les images et l’antigramme spécifique au lot avec toutes les cellules et la carte de réaction.

Le logiciel offre la possibilité de « griser » les colonnes associées aux anticorps qui peuvent être exclus, permettant ainsi à l’utilisateur autorisé d’identifier facilement un ou plusieurs anticorps. Plusieurs panels ou même des résultats de dépistage d’anticorps pour un échantillon peuvent être inclus dans cette vue pour que toutes les informations associées soient visibles
à la fois. Le résultat peut ensuite être modifié par l’utilisateur autorisé en sélectionnant les anticorps identifiés.

Le rapport (ci-dessus) peut être imprimé avec tous les résultats rapportés directement dans l’antigramme. Il s’agit d’une fonctionnalité de sécurité clé. Comme cela a été décrit dans le rapport annuel 2018 SHOT ci-dessous, les erreurs dues à la transposition des résultats, y compris les réactions du panel d’identification des anticorps, incorrectement transcrites d’un instrument à une feuille de panel papier, sont un facteur clé des erreurs de laboratoire :

RAPPORT ANNUEL SHOT :
Les erreurs commises en raison de la transposition des échantillons ou des résultats pendant les tests, et celles commises pendant la transcription des résultats, continuent d’être des erreurs récurrentes commises dans tous les éléments des tests dans la majorité des exercices d’assurance qualité externe (EQA). Bien que le format d’un exercice d’EEQ ne puisse pas reproduire exactement les scénarios de tests cliniques, effectuer des contrôles tels que l’étiquetage des échantillons avant le début et pendant tout test sérologique, et vérifier les résultats avant toute étape de rapport manuel, pourrait être considéré comme une pratique de routine dans tous les laboratoires. Dans sept exercices (17E6, 17R8, 17R10, 18R2, 18E3, 18R5 et 18R8), un certain nombre de laboratoires ont commis des erreurs de procédure susceptibles de se produire.
pendant les tests ou l’enregistrement des résultats du typage ABO, du dépistage et de l’identification des anticorps, de la compatibilité et du phénotypage. Les causes signalées incluent les réactions du panel d’identification des anticorps mal transcrites d’un instrument sur une feuille de panel papier, le changement des résultats du phénotypage lors de la saisie des données, le test par inadvertance d’un échantillon lors d’un précédent exercice NEQAS au Royaume-Uni et le test du patient 1 ou 3 deux fois à la place du patient 2.

Total de 150 erreurs de laboratoire (51 quasi-accidents de HTR) qui continuent de mettre les patients en danger. (Rapport SHOT 2018)

Si vous souhaitez une démonstration de notre logiciel ImmuLINK v2.0, veuillez contacter votre représentant commercial Immucor !

Voir au-delà des limites

  • Transfuser
  • Transplant
  • Transformer une vie
Immucor

5 Isnor Drive, Dartmouth. NS, Canada B3B 1M1

Appel 800.565.0653 ou 902.468.3992

Fax 902.468.3599

E-mail [email protected]